Tu-95 "Bear"

Tupolev Tu-95 / -142 code OTAN "Bear"
samedi 31 janvier 2009
popularité : 9%
4 votes

Tu-95 "Bear" et B52 Ce gigantesque bombardier stratégique est l’un des appareils les plus réussis de l’industrie aéronautique soviétique à être encore aujourd’hui , comme le Boeing B-52 Stratofortress , toujours en service.
C’est le seul descendant direct du Boeing B-29 à avoir atteint le 21e siècle ..... Cela donne une idée sur sa robustesse et sur la qualité de l’ingénierie aéronautique soviétique/russe . . .

Un peu d’histoire

Tupolev Tu-4 Après la création par les États-Unis du Strategic Air Command (SAC) en 1946, l’URSS décide de lancer un programme de bombardiers plus modernes et plus performants que ceux dérivés du Tupolev Tu-4 , copie des Boeing B-29

Les premières études entamées par le bureau d’étude de Tupolev furent lancées en 1949, le feu vert définitif fut donné le 11 juillet 1951.

Le premier prototype du Type 95 qui allait devenir le Tu-95 vola le 12 novembre 1952, Il fut détruit le 11 mai 1953 et remplacé par le modèle 95/II doté de quatre turbines Kuznetov TV-12 de 12000 ch. Boeing B-29 Superfortress

Ce second prototype effectua son premier vol le 16 février 1955 et est aujourd’hui toujours en service au sein des forces aériennes russes dans sa dernière version : le Tu-95MS Bear H

Le Tu-95MS s’est attribué 60 records mondiaux dans sa catégorie en 1989.

Environ 500 appareils ont été produits au total toutes versions confondues entre 1952 et 1992 soit 40 ans de production... Hélices contrarotatives du Tu-95 : ce système permet d'enlever l'effet de couple

Le bombardier Tu-95 Bear était le premier bombardier à turbopropulseurs à entrée en service. Chacun de ceux-ci entraînent deux hélices contrarotatives, ce système permet d’enlever l’effet de couple.

Missions

Au début de sa carrière, ce bombardier avait pour mission de porter une bombe nucléaire sur le territoire des Etats-Unis.
Par la suite son rôle s’est transformé en vecteur de missiles de croisière. Son importante taille lui permettait en effet de porter de telles charges. D’autant plus que l’autonomie du bombardier associée à la portée des missiles de croisière permettaient soit de faire des attaques de diversion, soit d’atteindre des cibles plus éloignées.
D’autres versions de Tu-95 Bear ont servi d’avion de reconnaissance électronique ou de patrouilleurs maritimes destinés à trouver les groupes de porte-avions américains, ces versions sont désignées Tu-142 Bear par l’OTAN.

Le Tu-95MS Bear H assure toujours les mêmes missions avec des missiles AS-15 en place des bombes à chute libre initialement emportées par les Tu-95M Bear A.

Versions

Tu-95 "Bear"
Tous les Tu-95 sont ravitaillables en vol grâce à une perche fixe placée à l’avant du fuselage

Le Tu-95 Bear a été décliné en près d’une vingtaine de versions, dont le TU-95M, bombardier stratégique conventionnel pouvant emporter 9000 kg de charge offensive, le Tu-95V, capable de porter une bombe H de 58 mégatonnes (à titre de comparaison, celle lâchée sur Hiroshima en 1945 avait une puissance de 15 kilotonnes), le Tu-95RT Bear-D, doté d’équipements électroniques pour la reconnaissance, et le Tu-142, destinée à la lutte anti-sous-marins.

- Bear A (Tu-95/Tu-95M/Tu-95U) : ces versions furent les premières à équiper l’armée soviétique et la dernière et un prototype
- Bear B (Tu-95K/Tu-95KD) : version pouvant emporter le missile AS-3 Kangaroo
- Bear C (Tu-95KM) : modernisation du B principalement au niveau du radar
- Bear D (Tu-95RT) : modernisation du A où le programme d’intelligence électronique prend place
- Bear E (Tu-95MR) : autre amélioration du A, cette version fait de l’appareil un avion de reconnaissance ou de surveillance
- Bear F (Tu-142) : version maritime pour la surveillance côtière et la neutralisation des sous-marins, il y a eu de nombreuses sous versions
- Bear G (Tu-95K-22) : fusionnant des qualités des Bear B et Bear C. Ils ont été modernisé au niveau de l’avionique embarquée et peuvent emporter le missile AS-4 Kitchen. Ils sont encore utilisés par l’armée russe
- Bear H (Tu-95MS/Tu-95MS6/Tu-95MS16) : modernisation du Tu-142 semblable à la version G. Ils peuvent emporter seize missiles AS-15A Kent devant être remplacé par des AS-19 Koala
- Bear J (Tu-142MR) : modernisation de la version F, l’appareil est chargé d’assurer la communication entre le gouvernement et les sous-marins de la flotte.

Il existe d’autres versions qui n’ont pas atteint le stade de la série.

---------------------------------------------------------------------

Guide de reconnaissance

Tu-95 "Bear" - Guide de reconnaissance

Grande dérive ; Ailes hautes et en flèche ; 4 turbopropulseurs équipés d’hélices contrarotatives ; Nez radôme sur le Tu-95MS ; radôme sous le fuselage su le Tu-142M

Principales Caractéristiques

Type Tu-95/-142 « Bear »
1er Vol 12/11/1952
Mise En Service 1956
Envergure (m) 50,10
Longueur (m) 46,20
Hauteur (m) 11,78
Surface alaire (m²) 310,50
Masse max. au décollage MTOW (tonne) 185
Masse max. à l’atterrissage (tonne) -/-
Masse max. utile (tonne) 4 à 8 selon les versions

Principales Caractéristiques d’Exploitation

Type Tu-95/-142 « Bear »
Motorisation 8x turbopropulseurs Kouznetsov NK-12MP
Hélice contrarotative (m) Ø 5,60
Kérosène max.(kg) -/-
Ravitaillement en vol oui
Vitesse (km/h) max. 925 – croisière 710
Altitude de croisière 12.000
Autonomie (km) 12.500
Equipage 2 pilotes, 4 opérateurs d’arme, 1 mitrailleur

Equipement

Type Tu-95/-142 « Bear »
-/-

Armement

Type Tu-95/-142 « Bear »
1 ou 2 canons de 23mm ; 2 points d’encrage + 1 soute interne ; Missiles de croisière longue portée Kh-55 « Kent » ; Bombes ; Mines ; Bouées sonores (sonar et VHF)

Sources : Wikipédia  ; Avions-militaires  ; Red-Stars


Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Statistiques

Dernière mise à jour

samedi 29 avril 2017

Publication

423 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
9 Sites Web
5 Auteurs

Visites

0 aujourd'hui
245 hier
1948362 depuis le début
11 visiteurs actuellement connectés