Boeing B-52 Stratofortress

http://fr.wikipedia.org
samedi 21 avril 2007
par Didier
popularité : 2%
11 votes

Le Boeing B-52 Stratofortress est un bombardier stratégique mis en service en 1952 dans l’US Air Force. Initialement conçu pour emporter la bombe atomique, il a été modifié par la suite pour le bombardement conventionnel puis le transport de missiles de croisière.

C’est aussi un des « personnages » principaux du film de Stanley Kubrick : Docteur Folamour. Le surnom qui lui fut attribué à sa mise en service témoigne de son caractère imposant : BUFF pour Big Ugly Fat Fellow (en français : grand laid et gros type)

Le B-52 a été construit à plus de 700 exemplaires et était toujours en service au début du XXI° siècle, soit 50 ans après son premier vol.

B-52 Stratofortress Les études qui aboutirent au B-52 commencèrent immédiatement après la fin de la Seconde Guerre mondiale : un appel d’offre fut émis en septembre 1945, et la proposition initiale de Boeing (une sorte de B-29 agrandi, avec une envergure de 67m et motorisé par 6 turbopropulseurs) fut acceptée en juin 1946. Cependant, le constructeur passa les 4 ans qui suivirent à modifier son projet à cause de nombreux changements d’avis de l’État-Major américain, qui faillit plus d’une fois annuler tout le programme.

Au sol a pleine charge Finalement, un contrat fut signé en 1950 et deux prototypes furent construits. Le premier d’entre eux fit son vol inaugural le 15 avril 1952, vol qui dura un peu plus de 2 heures. Complètement modifié par rapport à la proposition de 1946, il s’agissait maintenant d’un avion de 56 mètres d’envergure, avec une aile en flèche à 35 degrés, propulsé par 8 réacteurs Pratt & Whitney J57. Le B-52 était équipé d’un système pneumatique complexe alimenté par de l’air prélevé sur le compresseur des réacteurs, destiné à fournir notamment l’énergie électrique nécessaire aux différents équipements.

Boeing B-52 Stratofortress Ravitaillement en vol Après les nombreux vols d’essais apparut le B-52A, version de pré-série qui incorporait plusieurs modifications comme un avant complètement redessiné et allongé, des réacteurs J57 plus puissants, un système de ravitaillement en vol, etc. mais n’avaient toujours aucun équipement électronique de navigation et de bombardement. Il fallut donc attendre 1954 et le B-52B pour disposer d’un avion vraiment opérationnel. La moitié des B-52B était également capable de missions de reconnaissance : leur soute à bombes pouvait en effet emporter 2 conteneurs d’équipements tels que des caméras, des radars et des détecteurs divers.

B-52 Stratofortress Cockpit Les livraisons commencèrent en 1955 et un certain nombre de problèmes apparurent dès l’année suivante : au niveau des réacteurs, du système de bombardement, des alternateurs, etc. À deux reprises, les B-52 furent temporairement interdits de vol. Parallèlement, une version B-52C était développée avec des réservoirs sous les ailes plus grands, un nouveau système de bombardement et de nouveaux alternateurs. Tous les B-52C étaient capables de missions de reconnaissance. Cette version fut suivie à un rythme régulier par le B-52D, équipée d’un nouveau système de contrôle de tir des mitrailleuses d’auto-défense situé à l’arrière, puis par le B-52E, modifié pour le bombardement à basse altitude par changement du système de bombardement et renforcement de la structure, et enfin le B-52F, équipé de réacteurs J57 plus puissants et de nouveaux alternateurs.

Guide de reconnaissance B-52 atterissage En 1959 fut livré le premier exemplaire de la version B-52G. Il s’agissait cette fois d’une révision majeure de l’avion : réduction du poids de la structure, dérive plus petite, modification du système d’auto-défense, amélioration du confort de l’équipage, et surtout de nouvelles ailes capables de contenir 15% de carburant supplémentaire. Deux ans plus tard commençaient les livraisons de la version finale B-52H, la seule encore en service actuellement, équipé de nouveaux réacteurs TF33 offrant 30% de puissance supplémentaire par rapport aux J57, tout en étant moins bruyants et plus économiques en carburant. De plus, les mitrailleuses d’auto-défense furent remplacées par un canon de 20mm.

B-52 décollage B-52 décollage Le coût unitaire d’un B-52 en 1961 était de 30 millions de dollars. Le dernier appareil fut livré en octobre 1962. Tout au long de leur carrière (qui n’est pas encore finie), les B-52 ont subi de nombreuses modifications et mises à jour destinées à leur permettre d’emporter de nouvelles armes (missiles de croisière par exemple), à améliorer leurs systèmes de contre-mesures électroniques ou leurs autres équipements de navigation/bombardement, et bien sûr à corriger divers problèmes.

Boeing B-52 Stratofortress Boeing B-52 Stratofortress et B2 Boeing B-52 Stratofortress


Agenda

<<

2017

>>

<<

Juillet

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 28 juillet 2017

Publication

451 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
9 Sites Web
5 Auteurs

Visites

141 aujourd'hui
307 hier
1972188 depuis le début
16 visiteurs actuellement connectés